Colt et Reichelt, les deux  membres de Haute-Volta, sont des prophètes nécrophages apocalyptiques.
Touchés par la disgrâce, ils sont en mission.



De la rencontre du Punk, de l'Électro, de la Pop et du Garage est née la musique de Haute-Volta, duo survolté se ré-appropriant, comme l’avaient fait avant eux Bérurier Noir ou The Kills, la formule magique du power trio : une guitare, une boîte à rythme, une voix.
Assourdie par une basse binaire monolithique, la guitare épileptique de Reichelt, brute à en décoller les rétines, est court-circuitée par les textes que Colt, enragé jusqu’à la moëlle, hurle à la lune.
Leurs vidéo-projections ténébreuses coagulent les émotions, entre mise en abîmes et illustrations carnassières.



Leurs différents projets (The Malone Brothers, SD/punkabilly, Lokal Matadors/ Abstract Spoken Word, Hawaii Oh’kanaka Jukebox/Ukulele Alive Jukebox) les ont conduits, de longues années durant, à écumer les scènes du canton de Fribourg (Fri-son, Nouveau Monde, Ebullition ,...) mais aussi à se produire dans des lieux aussi divers que le Moloko de Genève, le Cabaret Voltaire de Zurich, le Théatre 2.21 de Lausanne, ou L’Entre-Deux de la Chaux de-Fonds.
Au croisement de leurs différentes influences, Colt et Reichelt ont formé le groupe ultime.

Haute-Volta.
Parce que le Punk, c’est pas une étiquette, c’est une éthique.